Entre les attentats du 13 novembre 2015 et la sortie progressive de la crise pandémique à l'automne 2021, la France aura vécu 42 des 70 mois écoulés sous état d'urgence. Ce régime, conçu au départ comme un dispositif juridique temporaire, accordant des pouvoirs exorbitants aux autorités publiques pour faire face à des risques exceptionnels et imprévisibles, est devenu un état permanent, en France mais aussi dans de nombreux autres pays.
La crise climatique pourrait conduire à sa généralisation. Cette évolution a fait l'objet de tribunes ou de mobilisations ponctuelles, mais elle n'a pas encore été analysée en profondeur, alors même qu'elle altère durablement le fonctionnement des démocraties. L'ambition de ce livre, rédigée par une juriste de premier plan, est d'offrir une lecture approfondie des effets politiques et institutionnels qu'engendre la récurrence de ces régimes juridiques si particuliers, auxquels les populations paraissent s'accoutumer sans toujours en percevoir les implications.
C'est à partir d'une analyse précise et renouvelée de ces nouveaux rapports entre le droit, les risques et les libertés que cet essai entend dégager des propositions pour renouveler la manière dont les citoyens peuvent se réapproprier l'Etat de droit et la démocratie. Car l'état d'urgence est plus qu'un accident : il est la nouvelle condition politique et juridique des sociétés confrontées aux menaces planétaires et systémiques.
Mieux le connaître relève aussi d'une urgence démocratique.

Stéphanie HENNETTE VAUCHEZ - La démocratie en état d'urgence

19,90 €Prix
  • Editeur

    Seuil

  • Parution

    février 2022