Il y a Gabriel, un opérateur de cinéma qui a parcouru le vingtième siècle l’œil rivé derrière sa caméra : de l’enterrement de Sarah Bernhardt au tournage du Mépris, du défilé de la paix de 1919 au 11 septembre 2001, il aura été le témoin muet d’un monde chaotique, et de certains de ses vertiges. Il y a Adrien, son petit-fils, qui est journaliste spécialisé dans les choses numériques qui envahissent désormais nos vies. Et il y a le roman qu’Adrien a décidé d’écrire sur son grand-père. En vingt-quatre chapitres, raconter une vie. Vingt-quatre chapitres comme les vingt-quatre images qui font chaque seconde d’un film. Vingt-quatre chapitres pour tenter de saisir la vérité : que reste-t-il de ce qui n’est plus là ? Que connaît-on de ce qu’on a vu sans le vivre ? Que faire, aujourd’hui, de tant d’images ?

 

Notice biographique :

Raphaël Meltz est né en 1975. Il a cofondé et codirigé la revue R de réel (2000-2004) puis le magazine Le Tigre (2006-2014). Il est notamment l'auteur de récits (série Suburbs, 2012-2014; Lisbonne voyage imaginaire avec des images de Nicolas de Crécy, 2002), d'essais (Histoire politique de la roue, 2020) et de romans : Mallarmé et moi (2006), Meltzland (2007), Urbs (2013) et Jeu nouveau (Le Tripode, 2018).

Raphaël MELTZ - 24 fois la vérité

20,00 €Prix
  • Editeur

    LE TRIPODE

  • Parution

    août 2021